Et si je m’amusais à nouveau ?

Faire une pause, ça fait du bien, et ça permet de réfléchir. J’avance doucement sur mon stock pour le Ldoll et en même temps, j’ai pris des décisions. Nous ne sommes pas en janvier, et pourtant, j’ai pris des résolutions… Je suis une grande stressée, je suis une championne de la pression et de la mise de rate au court-bouillon et ce, dans tous les domaines : professionnel, privé, artistique et j’en passe. Je mets ma santé en danger (j’ai un peu tué mon système digestif… glamour hein ?) et je ne suis jamais vraiment détendue. Et vous savez quoi ? J’en ai marre !  Alors ça doit changer, et ça passe par des coupes franches ! Je ne peux rien faire concernant mon travail, alors ce sera dans mes activités annexes.

1 – Ce Ldoll sera mon dernier en tant qu’exposante. Voilà, ça me fait de la peine mais c’est mieux comme ça. Je ne peux coudre que le week-end et parfois, j’ai pas la foi… et quand je me repose, j’ai mauvaise conscience, donc je ne me repose pas… De novembre à avril je prépare le Little Dolls,  de mai à octobre je prépare le Ldoll… entre temps je prends des commissions. En gros tous mes congés y passent et je ne déconnecte de tout ça que quand on part loin, si je reste à la maison, je bosse, où à défaut, j’ai mauvaise conscience de ne pas bosser (serpent qui se mord la queue tout ça XD)… et quand est-ce que je couds pour moi et mes poupées ? La réponse est simple : jamais. Et je ressens vraiment ce manque de m’occuper de mes hobby à moi sans penser à l’optique de la vente. Je n’exclue pas, par contre, de tenir un stand au prochain Little Dolls parce que le salon se passe dans ma ville, que le prix du stand est modique et que je peux y aller cool.

2 – la vente de vêtements sera réduite au minimum et uniquement si j’en ai envie pour une raison très simple : ce n’est pas rentable. Je ne parle pas ici seulement d’argent, mais aussi d’investissement personnel. Le rapport entre le temps passé à concevoir, créer et mettre en scène mes créations et ce que j’en retire quand l’article est vendu est bien trop déséquilibré. Je dois adapter mes prix pour que cela reste vendable et le rapport est mauvais, si je devais me payer au smic horaire mes robes seraient à 50€ pièce et personne ne les achèterait. Et faire ma pub est tellement peu naturel pour moi ! Par exemple, à chaque fois que je poste sur MC dans mon sujet couture, j’ai l’impression de ne pas être à ma place et qu’en plus tout le monde s’en fout (je poste très rarement du coup). Je finis toujours par vendre, mais au prix de trop de temps passé à bumper les sujets, faire de la pub et dire « youhou ! j’existe ! ». C’est trop usant et je n’en tire plus de satisfaction. Je n’ai tout simplement pas réussi à me faire ma place dans ce milieu, je n’ai pas de « nom », je n’en aurai jamais, et il faut que j’admette que les gens achètent surtout aux personnes « connues » (même quand ces gens cousent comme des buses ! Si, ça se voit en photo), alors je peux m’appliquer comme je veux et bosser comme une folle sur mes finitions, mes photos etc…, ça ne servira à rien.  Et j’ajoute à ça l’aspect postal de la chose, je ne peux aller à la poste que le samedi et parfois, même le samedi, j’ai des empêchements et ça reporte à la semaine d’après… C’est pour moi une grande source de stress, j’ai toujours peur de recevoir un mauvais feedback à cause de ça. Et ma foi même avec des années de feedback 100% positif, un seul feedback négatif peut casser les ventes futures car ce n’est que celui-là que les gens vont retenir, je l’ai trop vu et trop lu chez d’autres. Et vous savez ce qui est encore plus blasant : pas de feedback du tout… pas mal de gens ne disent pas s’ils ont reçu leur commande, si ça leur a plu, ne laissent pas d’éval, alors je me dis que cela ne leur a pas plu… ou juste qu’ils s’en foutent, ce qui pour moi est la même chose. Et comme je m’implique à fond quand je couds, que j’y met du cœur, j’ai toujours hâte d’avoir la réaction de mon acheteur… et ça fait de la peine quand il n’y en a pas. Après je me dis que c’est aussi parce que c’est ma façon à moi de voir le truc et pas celle des autres.  Donc non, comme dit le Dude dans The Big Lebowsky : « Life goes on man, i can’t be worried about that shit ».  Je pense aussi fermer ma boutique sur Etsy d’ici la fin de l’année. Par contre, je déposerai de temps en temps, à mon rythme, des créations dans la boutique lyonnaise « Le salon des capricieuses ».  Quant aux commissions, j’avoue que je n’en sais rien, je ne ferme pas la porte pour le moment, j’y réfléchirai plus tard.

3 – Vous avez sans doutes remarqué que je mets des mois à faire avancer mes projets poupées perso. C’est tout simplement parce que mon temps libre est passé à faire ce que j’ai décrit au dessus : créer pour vendre. Honnêtement cet aspect du hobby ne m’intéresse plus. J’ai à nouveau envie de créer de manière désintéressée, comme à l’époque où je faisais des costumes : pour le plaisir. Quand j’ai des sous, je préfère les investir dans du matos pour une éventuelle revente une fois transformé, donc les chaussures, perruques etc… que j’ai envie d’acheter pour mes poupées passent toujours en dernier, voir ne passent jamais… Et ça suffit. Maintenant je veux faire toutes ces choses qui attendent depuis des mois (voir des années pour Amaranth et ses tenues par exemple). Je veux finir mon costume de Lulu commencé il y a 2 ans ! Je veux faire de belles photos, me lancer des défis créatifs ! Prendre le temps d’apprécier de créer sans aucune arrière pensée.

Donc voilà, ça suffit de tout le temps tourner ce que je fais vers les autres et avoir l’impression que ça n’existe pas quand c’est fait uniquement pour moi et pas publié sur le net, quand il n’y a pas de commentaires etc… Je vais tourner une page dans ma façon d’aborder ce hobby mais c’est pour le meilleur 😉 Je fais partie des gens qui s’investissent à fond dans leur boulot, j’ai beau dire que je vais lever le pied, ce n’est pas possible pour moi, je ne vis que comme ça. Mes journées dans mon travail « normal » sont vécues à 100%, alors il faut au moins que je sois moins au taquet quand je ne suis pas au bureau que j’arrête de me mettre la pression dans ce qui doit rester un loisir.

Enfin, après le Ldoll je prendrai le temps de trier un tas de truc entre poupées, tissus, accessoires et je vais faire de la place, de la place pour… moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    saku freyja

    En lisant ton nouveau article (je suis régulièrement ton blog), j’ai crié un « YESSSSS » quand tu as annoncé que tu allais reprendre Lulu !!! Je trouvais dommage que tu n’avais jamais finalisé Luka Megurine version Magnet… mais Lulu, faut vraiment que tu la fasses !

  2. 3
    edhelwen

    Le plus important n’est pas que cela reste un hobby mais bien que cela reste amusant. Si ça devient une corvée avec toute la pression qui va avec, il est évident qu’il faut tout faire pour que cela le redevienne! Tu as fait le bon choix!

  3. 4
    Chacha

    Ahhhhhhhhhhhh je sens que tu vas faire des malheureuses mais je comprend ton choix… C’est pas possible si ça devient une corvée… Voila pourquoi je ne couds que pour moi! Je n’ai jamais eu la foie comme toi, tu vas enfin te faire plaisir!!!!!!! Mazette il va falloir que je repense à ce costume de Rikku lol^^
    Vivement le L Doll qu’on se voit! Des bisous depuis le lundi paysan!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.