Sailor Moon et moi

Cette année la série Sailor Moon fête ses 20 ans. A cette occasion le manga ressort en VF d’après la nouvelle édition sortie il y a quelques temps déjà au Japon. Le manga a été entièrement revisité par Naoko Takeuchi et la traduction française également, avec les noms originaux et quelques spécificités entre autre. Pourquoi je vous parle de tout ça ? Parce que, je suis une TRES grande fan de cette série depuis mes 13 ans et que la sortie de cette ré-édition m’en a fait reprendre conscience (je fais un peu mon coming-out là). En fait, c’est pire que ça, Sailor Moon est à la base de choix importants que j’ai faits et de rencontres tout aussi importantes dans ma vie.

Tout a commencé quand j’étais au collège, en 4ème plus exactement. J’ai découvert le dessin-animé Sailor Moon dans le Club Dorothée, et ce fut immédiatement le coup de foudre. Pensez donc ! des filles en héroïnes, des transfos de ouf et du girl power à gogo (j’étais déjà bien féministe faut dire…). Je me souviens encore très bien : j’avais classe le mercredi, je finissais à 10h, et je rentrai du collège sur mon vélo à toute vitesse chez ma grand-mère pour ne pas rater le début de Sailor Moon. Parfois, elle ne voulait pas que je regarde la télé et voulait absolument que mon frère et moi allions jouer dehors, et c’était le drame… Rapidement, j’ai appris à bidouiller le magnétoscope et à programmer les enregistrements des épisodes pour ne plus les rater.
Puis j’allais aussi honteusement acheter Dorothée magazine en disant que c’était pour mon petit-frère juste pour découper des images de la série et en décorer mon journal intime (j’avais trop honte de l’afficher sur mon agenda de cours, les mangas était ultra mal vus à l’époque en 1993/1994 et toutes mes copines affichaient plutôt des photos d’acteurs célèbres, je ne voulais pas passer pour une gamine…), mais surtout pour lire le courrier des lecteurs où certains étaient au courant de la suite des épisodes diffusés au Japon. Cela me paraissait magique d’avoir accès à ce genre d’infos, comment faisaient-ils pour avoir les épisodes japonais ?


C’est à cette époque là que j’ai, du coup, commencé à m’intéresser aux mangas en général, puis au Japon par extension, passant pour l’excentrique de service par la même occasion, car personne au collège de mon patelin n’aimait ça.
Le manga a finit par sortir en français, mais aucune librairie près de chez moi ne le proposait, même pas en commande, j’étais dégoûtée. J’étais alors en 3ème, et j’achetais le magazine Joypad (j’étais déjà à fond dans les jeux video, mais ça, c’est une autre histoire), et je lisais religieusement la petite partie sur les manga à la fin du magazine. Et dans ce mag il y avait de la pub pour « La boutique toon » (ou un truc dans le genre ?) qui faisait de la vente de mangas, goodies et VHS par correspondance, et miracle ! ils proposaient les mangas de Sailor Moon ! J’ai alors supplié ma mère de me les commander, mais elle me disait que j’étais trop vieille pour aimer ces trucs pour enfants (chose qu’on me dit encore aujourd’hui pour d’autres choses d’ailleurs). J’étais en 3ème, je lui ai alors écrit toute une lettre pour lui expliquer pourquoi j’aimais les mangas, que je m’engageais à avoir une meilleure moyenne en math et une meilleure moyenne générale si elle acceptait de mes les commander (!) et que je travaillerai dans le jardin de ma grand mère pour les payer. Devant tant de volonté, ma mère a finit par accepter ^^ Et là c’était le bonheur ! j’ai passé des heures et des heures dans ma chambre à lire et relire les mangas, à dessiner les personnages, à écrire des fanfics etc… les dessins de Takeuchi me faisaient rêver. J’étais la plus heureuse avec mes mangas dans ma chambre pendant que les copines rêvaient de Boys Bands… on peut dire que j’étais assez asociale, en même temps je n’avais personne pour partager ma passion avec moi.

Je me souviens aussi avoir soulé mon père à cette époque là : nous partions en vacances à La Rochelle en voiture, et j’avais plus que lourdement insisté pour que nous passions par Paris dans l’unique but d’aller chez Junku et y acheter mes premiers mangas de chez Tonkam : Rg Veda de Clamp qui venait tout juste de sortir… Parce qu’à l’époque les éditions Tonkam était très très peu diffusées, et quand on vivait à la cambrousse, comme moi, acheter leur production sans passer par la VPC relevait du parcours du combattant, surtout quand on avait 15 ans.
En tout cas, sans internet, faire vivre sa passion était une question de ténacité, de débrouille et de recherche continue, je pense que les « vieux » fans de manga me comprendront 😉
Ceux qui avaient la chance d’avoir un correspondant japonais qui leur enregistrait les épisodes à la TV, faisaient tourner les VHS. Parfois on copiait les VHS à l’aide de deux magnétoscopes. C’est comme ça qu’une de mes correspondantes avait pu me copier Sailor Stars, et j’ai pu découvrir la dernière saison de Sailor Moon l’année même de sa diffusion au Japon (1996 ? je ne sais plus j’étais en seconde ou en première je crois). J’avais tout un réseau de correspondants (oui, oui par courrier) avec qui nous échangions des copies des OST, des dessins et les dernières infos sur nos séries préférées, tout un monde ! Tous les jours c’était Noël dans ma boîte aux lettres et une grande partie de mon argent de poche passait à la poste.
Je me souviens aussi du bonheur d’avoir fouillé partout et réussi à dénicher un des jeux vidéo sur Sailor Moon sur la Super Nintendo en import jap dans une obscure boutique strasbourgoise, et des heures passées à y jouer avec mon frère, ah ! nostalgie !

C’est aussi à cette époque là que j’ai pris la décision de faire des études de japonais après le bac, et depuis ma passion pour ce pays ne s’est jamais démentie. J’avais également postulé pour devenir animatrice du fan club français de Sailor Moon chez Glénat où je tiendrai pour quelques mois le rôle de Sailor Mercury la geekette de service (on n’avait le choix qu’entre les inner Senshi, raison pour laquelle j’ai opté pour ce perso, mon perso préféré étant Sailor Pluton) Mon rôle était de répondre au courrier que les fans du personnage envoyaient aux éditions Glénat. Par la suite j’ai longtemps trainé le pseudo d’Amy (ou Ami, pour Ami Mizuno donc) dans le milieu des fanzines et du cosplay et dans mes toutes premières années de perdue de la vie sur internet (je ne m’appelle « nelene » que depuis 2004 en fait).
Pour faire court j’y ai rencontré plein de gens dans toute la France, et certaines des autres animatrices sont devenues des amies très chères à mon cœur que je vois toujours aujourd’hui même si nous n’habitons pas/plus très près les unes des autres maintenant.

C’est même Sailor Moon qui a fait de moi une libraire spé-manga pendant près de 5 ans avant que je ne change de carrière. Cela peut paraître franchement ridicule, mais sans Sailor Moon, je ne serai pas celle que je suis aujourd’hui, à bien des égards et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, n’est-ce pas ? Alors le fait que la série fête ses 20 ans me touche vraiment, ça fait partie de moi. Cette série m’a ouvert sur tout un monde que je connaissais pas, m’a fait rencontrer des gens merveilleux, et m’a même fait indirectement travailler ! Bien entendu l’annonce d’une nouvelle saison de l’anime en 2013 me rend hystérique et j’ai plus que hâte de découvrir ça (j’avais aussi adoré le drama sorti en 2004) ! Maintenant il faudrait vraiment qu’un éditeur se décide à nous sortir l’intégrale de l’anime en DVD dans une jolie édition collector ce qui n’a jamais été fait jusqu’à présent, un comble pour une série aussi culte ! Bon, je trouve que je commence à beaucoup raconter ma vie sur ce blog moi, va falloir que je me reprenne ^^;

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Charismatchii

    Han c’est cool de lire tout ça. 🙂

    Moi c’est un peu la même, sauf que ça a commencé un peu tardivement, vers 1998, avec les Magic Knight Rayearth. ^_^ Tout ça par la faute de Lholy-chan (ma meilleure amie en fait ^^’) qui était fan de Sailor Moon et Clamp. Enfin, c’est un peu plus compliqué que ça, je connaissais déjà l’animé que j’avais découvert en Italie, alors quand j’ai su que Lholy avait les livres, on ne s’est plus quittées. ^^;
    Donc tout pareil, les escapades à Tonkam, puis à Konci, découverte des Pullips du coup, passion qui se transforme en boulot pour moi. 🙂
    C’est chouette quand on se rend compte que notre vie ne tient qu’à un fil directeur, hein. 😉
    (personnellement, j’ai chopé les coffrets DVD de Magic Knight Rayearth dès qu’ils sont sortis, alors je comprends ton envie pour ceux de Sailor Moon)

  2. 2
    Oli Dolly

    ah lala que de bons souvenirs !! Je pense aussi que je ne serais pas la même sans ce manga / dessin animé. Je suis tellement heureuse pour le nouveau dessin animé en 2013 ! Ce dessin animé m’a définitivement aidée et changée, notamment dans les moments difficiles… J’en parlerai aussi sur mon blog un de ces jours 🙂

  3. 3
    Charlotteofraises

    Aaaaaaaaaaaaah, moi aussi c’est Sailor Pluton ma favorite <333333333
    Ca me rappelle ma galère pour trouver des mangas à l'époque du lycée, sans compter que ma mère refusait obstinément de ma filer le moindre kopec pour m'acheter le moindre manga!!!! J'attendais mes vacances à Avignon où il y avait une super librairie spécialisée puis mes week ends à Paris…l'horreur!

    Mais sinon, je me suis toujours demandée pourquoi ils n'avaient jamais sorti l'intégrale en DVD, faut pas me dire que ça ne serait pas rentable, y'a juste trop de fans!!!!!!!!!!!!!!

  4. 4
    Nelene

    J’ai beaucoup aimé MKR aussi, mais largement moins que Sailor Moon quand même ^^ Et en effet, ma découverte des Pullips est également liée à tout ça. Et c’est marrant que toi aussi tu aies rencontré ta meilleure amié par le biais de Sailor Moon, c’est trop chou !

  5. 5
    Nelene

    Je serai ravie de lire ton expérience Oli !! Je n’en ai pas parlé parce que je suis quand même de nature réservée, mais moi aussi, cette série m’a aidée dans des moments pas super cool.

  6. 6
    Nelene

    Aaah mais Pluton c’est juste la plus classe non ? (je dis ça, mais je les aime toutes ^^) Comme je compatis pour ta maman ! on avait la même je crois 😉 toi aussi tu as eu ton lot de frustrations et d’attentes !
    Et pour les DVD je ne comprendrai jamais non plus, y’a tellement de gens qui les attendent !! y’a un paquet de pognon à se faire en plus !

  7. 7
    Eldraïd

    Han Sailor Moon quoi ♥
    Pareil je devais être un poil plus vieille que toi mais ça a bercé ma 3éme/seconde je crois mdr j’adorais 🙂
    Je vote pour qu’ils sortent les DVD aussi ! Je pensais que c’était fait mais non … :'(

  8. 8
    Lunaly

    Moi aussi je fais partie des premières fans de Sailor Moon. Quand je lis ton article, je me retrouve un peu dedant car moi aussi grâce à cette série j’ai rencontrée plein de monde et moi aussi j’étais l’extraterrestre de l’école avec ma passion. C’est une série géniale et c’est merveilleux qu’un nouvel animé va voir le jour en 2013.

  9. 11
    Mako

    Haaaaa, j’ai un sentiment de déjà-vu!
    Sailor Moon a rythmé ma vie d’adolescente dès ses 1ères diffusion dans le Club Do.
    Contrairement à toi, j’ai réussi a trouver les mangas assez facilement sur Nancy, mais à l’époque, je trouvais les dessins bizarres et pas du tout fidèle à l’anime parfois..
    Je n’avais alors pas compris que l’anime découlait du manga!

    Mais finalement quand j’ai commencé à me plonger dans les mangas, c’était juste MAGIQUE!
    J’ai aussi connu mes 1ers coups de coeurs avec la parution d’Ah! My goddess dans Manga Player ou encore mon coup de bol en dégotant dans un Cash Converter les 6 ou 7 1ers tome de Vidéo Girl Ai!

    Après ca, le monde de mes copines me paraissait biiiiiiiiieeeeen éloigné du mien.
    Je dessinais partout, je regardais en boucle les épisodes enregistré le mercredi matin par ma mère…
    Ah lalalaaaa….

    Sans parler de mon chagrin lorsque les Sailors meurent en affrontant les sbires de la Reine Béryl…C’était la fin d’un monde, je ne m’imaginais pas que des héroines pouvaient mourir alors.

    Et quand j’ai appris par hasard que la série était fini au bout de 200 épisodes, j’ai alors réalisé que Sailor Moon ne durerait pas toujours…

    Mais ca, c’était sans compter les épisodes en VF ou VOSTFR, ou encore, les mangas, les artbooks, les goodies, le drama et surtout, surtout… le nouvel anime de 2013!!!!!!!!
    Hiiiiiiiii!!!! ♥♥♥♥♥

  10. 12
    Nelene

    Je savais que cet article te parlerai 😉 Ohlala Manga Player ! j’étais abonnée aussi, j’adorais ! et puis Kameha aussi ! les VGA biensûr, ça reste encore un de mes mangas préférés même si aujourd’hui, je suis passée à autre chose. Ravie de voir que tu partages mon enthousiasme pour la nouvelle série à venir !

  11. 13
    Chacha

    Ahhhhhhhhhhhhhh quel plaisir de lire ça^^ Je suis beaucoup moins accro à Sailor Moon que toi^^ Par exemple je ne les regardais pas beaucoup à la tv^^ En réalité à la tv j’ai surtout regardé la 5 et mon dessin animé favorit était Jeanne et Serge et de très loin!! J’ai enfin vu l’intégral en DVD et en japonais l’an dernier!! J’ai adoré et j’ai pu voir les passages qui avaient été enlevés lors de la diffusion française! Bon juste après y’avait Creamy hein^^ Donc Sailor Moon on va dire que j’avais des amis fan! Contrairement à toi, j’ai eu du bol et dès 1993/1994 j’ai pu m’offrir mes premiers Dragon Ball (l’intérêt d’être à Lyon, nous allions à l’époque au Boulevard de la BD^^), c’est devenu mon manga favorit, et au collège tout le monde le savait et j’étais courtisé par tous les garçons car ils voulaient tout simplement mes les emprunter! C’est bien la seule chose qui les intéressaient chez moi d’ailleurs lol Donc je n’ai jamais été honteuse, ou je ne sais quoi, quelle chance! Au lycée je me suis fait des amis fan, Agnès, Delphine et Rachid^^ Eux ils adoraient Sailor Moon, et j’ai lu le manga grâce à eux, sans être vraiment convaincue! Je me suis achetée la réédition car c’est un classique que je désire avoir et que j’aime bien finalement^^ Bref c’est avec mes amis du lycée que je suis allée la première fois à Cartoonist… Là ou je t’ai vu la première fois, surement en 2000 ou 2001^^ Et voila la boucle est bouclée!! Idem sans les mangas je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui, et j’ai la chance d’avoir eu des parents assez cool, et des copains de classe pas trop chiant à priori^^ A présent mon filleul de 10 ans lis Dragon Ball et Naruto et je suis très très fière de lui^^ Je les lui achète bien evidemment! Vivement qu’Alice lise, je lui prêterai mes Sailor Moon^^

  12. 15
    Nelene

    Excellent de découvrir cette partie de ta vie ! j’adore XD tu m’étonnes que les garçons te couraient après ! Et moi aussi j’ai fait mon petit prosélytisme manga chez mon petit frère (on a 14 ans de différence), tout petit vers 4 ans, je l’ai mis devant Totoro et quand il a su lire, je lui ai mis Naruto et hunter X hunter dans les pattes, comme ça l’air de rien 😉

  13. 16
    Pullip61

    Oh c’est vraiment super d’être autant fan d’un manga!
    Moi j’étais trop jeune à ce moment-là(j’avais deux ans quand la série a commencé)donc je connais pas trop Sailor Moon mais vu que je suis curieuse je vais aller découvrir ça!
    Mais c’est clair que moi aussi ma passion pour le Japon a forcément eu des répercussions sur ma vie,mes Pullips sont arrivées à une période un peu triste de ma vie et franchement sans elles je crois que j’aurais pété un plomb!
    Sinon moi personnellement je suis plus de la génération des Pokemon et je me retrouve un peu dans ton histoire(je pouvais absolument pas rater un épisode)!
    Maintenant je suis grande mais n’empêche revoir des épisodes ça me rend vraiment nostalgique,et j’adore toujours autant ce petit univers!
    En tout cas tu dois vraiment être ravie qu’une nouvelle saison fasse son apparition!
    Bonne continuation!
    Pullip61

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *